Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recevoir avant de donner

"Car qui est-ce qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu ?" 1 Corinthiens 4.7

On demandait à un paysan s’il était prêt à donner un tracteur à la collectivité au cas où il en aurait deux. Bien sûr, répondit-il! Et si vous aviez deux vélos? – J’en donnerai un! - Et si vous aviez deux vaches? - Je les garderai! – Pourquoi? - Parce que les tracteurs et les vélos je ne les ai pas, mais les vaches je les ai.

Voilà quelqu’un qui était prêt à donner ce qu’il n’avait pas mais qui n’était pas disposé à donner ce qu’il avait!

La sagesse la plus élémentaire sait que l’on ne peut donner que ce que l’on possède. Certes il y a des menteurs, des voleurs, des manipulateurs qui prétendent donner ce qu’ils n’ont pas, mais là n’est pas notre propos. Restons sur le terrain du bon sens. Pour donner il faut au préalable avoir reçu.

De nombreuses personnes voudraient pardonner, sans au préalable avoir reçu le pardon elles-mêmes. Si vous voulez pouvoir accorder le pardon il est absolument nécessaire que vous-même ayez au préalable reçu le pardon de Dieu. Cet ordre des choses est clairement écrit dans Colossiens 3.13: "Comme Christ vous a pardonné, vous aussi pardonnez-vous réciproquement."

Dans le domaine du pardon il en est comme dans tout autre domaine, on ne peut donner le pardon que si au préalable on l’a reçu. Vous ne pourrez réellement pardonner sans avoir été d’abord envahi par le pardon de Dieu.

Il en est du pardon comme du don. Vous ne pouvez donner que ce qui vous appartient. Si vous avez reçu le pardon de Dieu, si vous avez reçu sa joie, son amour, sa paix…alors vous allez pouvoir donner autour de vous pardon, joie, amour, paix…

Dieu vous a donné son pardon, l’avez-vous reçu? Vous ne pourrez pas le donner si en premier vous ne le recevez pas.

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, merci pour le pardon que tu m’offres gratuitement, je laisse de côté la culpabilité, je me laisse envahir par ton pardon, et j’accorde à mon tour le pardon à quiconque m’a offensé. Merci Seigneur, amen!

Paul Calzada

TopChretien

( www.blogcroisseulement.over-blog.com )

Partager cet article

Repost 0